Motivation

self-awareness-voie-du-bonheurNote : cet article invité a été écrit par Michael Cebulski du blog StopTabac.net

“Parlez-moi de vous” … et là, c’est le drame !

Avez-vous déjà ressenti ce malaise lorsqu’un recruteur vous demande de parler de vous ?

Si oui, sachez que vous n’êtes pas seul(e) dans cette situation. Moi aussi j’avais beaucoup de mal à parler de moi (à me vendre).

Pourquoi ?

Parce que je n’avais pas une bonne connaissance de moi-même. Mais ça, c’était avant !!!

J’ai découvert le self-awareness, que je qualifierai d’intelligence émotionnelle version 2.0 ou le upgrade de l’intelligence dite émotionnelle.

Dans cet article, je vais vous montrer ce qu’il peut changer dans votre vie. Are you ready ?

 

C’est quoi le “self-awareness”?

 

Rien de nouveau !

Gnothi seauton ou Connais-toi toi-même était l’un des trois préceptes qui furent gravés à l’entrée du temple de Delphes.

Pour les philosophes grecs, tel que Socrate, Platon, Héraclite, Porphyre ou Hegel, l’introspection est un devoir, et une voie vers la santé.

Le plus grand stratège militaire, Sun Tzu, auteur de l’art de la guerre, pensait également que la connaissance de soi pouvait faire toute la différence. L’un de ses préceptes encourage un général à connaître son ennemi aussi bien qu’il se connaît lui-même. Pourquoi ?

L’art de la guerre est avant tout un traité de manipulation psychologique. Par exemple, il dit : “Je fais en sorte que l’ennemi prenne mes points forts pour des points faibles, mes points faibles pour des points forts, tandis que je transforme en points faibles ses points forts et que je découvre ses failles.”

Difficile à faire sans une bonne connaissance de ses forces et de ses faiblesses, n’est-ce pas ?

Définition

 

Le self-awareness, littéralement la conscience de soi, est la capacité à l’introspection et l’habileté à se reconnaître comme un individu séparé de son environnement et des autres.

Autrement dit, la conscience de soi, c’est avoir une perception claire de sa personnalité – ses forces, ses faiblesses, ses pensées, ses croyances, ses motivations et ses émotions. On pourrait dire que c’est se regarder avec les yeux des autres.

Imaginez que l’on vous donne une toile à peindre, des pinceaux, de la peinture et que l’on vous dise : “Tiens, maintenant tu vas faire ton auto-portrait ! “

Wouah! et comment je fais ! Eh bien, c’est ça le self-awareness => savoir se regarder en face honnêtement et reconnaître que tout n’est pas parfait mais que ça vaut quand même la peine d’en faire un chef-d’oeuvre.

Pourquoi développer son Self-awareness ?

 

Il y a un tas de bonnes raisons pour développer son self-awareness, et je suis sûr que vous trouverez la vôtre. J’en vois tout de même 3 qui méritent d’être citées :

Mieux gérer le stress

 

On ne peut pas se débarrasser du stress. On ne peut que collaborer avec lui !

Le stress est un mécanisme biologique de survie, donc très utile, mais comme tout mécanisme, un grain de sable peut enrayer la machine.

Le problème avec le stress, c’est que le cerveau n’est pas capable de faire la différence entre un événement, une situation réelle stressante et une pensée ou un souvenir stressant. Ce qui revient à dire que se faire agresser, par exemple, ou imaginer se faire agresser à le même effet sur le corps.

Bien sûr, mon exemple est volontairement exagéré puisqu’on ne risque pas de se faire agresser à chaque instant (en tout cas pas là où je vis), et qu’il serait stupide d’imaginer l’être.

Mais combien de fois vous êtes-vous qualifié de stupide, imbécile, connard, etc…?

C’est quoi votre style de film préféré ? Film romantique ou film d’action avec minimum 100 cadavres à la fin ?

Vous voyez où je veux en venir ?

Vos pensées, nos pensées peuvent causer notre perte en actionnant trop souvent le mécanisme du stress.

 

Arrêter de fumer

 

Bon je l’avoue, c’est ma spécialité, donc je ne pouvais m’empêcher d’en parler. Toute plaisanterie mise à part, mieux se connaître est un besoin que tout humain se doit de combler, au risque de ne pas être heureux ou plutôt d’être frustré.

Vous vous souvenez de la pyramide de Maslow ? On l’a tous étudié au collège.

Dans cette célèbre théorie des besoins, Maslow prétendait que l’humain se doit de combler des besoins bien hiérarchisés, qui vont des nécessités vitales aux appétences (désolé pour ce mot barbare, mais j’ai déjà utilisé besoin et nécessité) psychologique d’épanouissement personnel.

Pour s’épanouir pleinement, se réaliser ou “s’accomplir” pour reprendre les termes utilisés par Maslow, ne faut-il pas avoir un minimum de conscience et de connaissance de soi ?

Arrêter de fumer est une étape dans le développement personnel. Cette étape nécessite de mieux se connaître et mieux connaître son ennemi…la cigarette.

 

Optimiser ses performances

 

Quand on parle de performance, je dois bien reconnaître que je pense aussitôt au sport professionnel. Pas vous ?

Sans performances dans le sport, qui continuerait à en regarder à la télé ou à se déplacer dans les stades ?

Imaginez une finale du 100 mètres aux JO sans que Usain Bolt ne fasse exploser le chrono ? Impossible! Si on la regarde, c’est parce qu’on veut voir de l’exploit.

Donc, ils n’ont pas d’autres choix que de s’entraîner, et s’entraîner encore et encore, pour offrir des exploits à leur public. Et au passage, les exploits, ça rapporte des $$$ !!!

J’ai étudié les travaux d’un psychologue et coach sportif canadien, Wayne Halliwell, pour comprendre comment les athlètes font pour être aussi performants. Savez-vous ce que j’ai découvert ?

La performance, le succès, peu importe le nom qu’on lui donne, est le résultat d’une équation fort simple : [(PHYSIQUE = 1) + (MENTAL = 1) + (ÉMOTIONNEL = 1)] = BIEN ÊTRE => performance!

Ce sont les trois dimensions de l’être humain. Elles sont interconnectées et interdépendantes. Si l’une est affaiblie (= 0), les autres en subiront les effets. Par exemple…

Comment vous sentez-vous quand vous êtes grippés ? ou quand vous avez abusé de chocolat ou tout autre aliment ?

Le corps est comme au ralenti, une faible tension provoque des étourdissements, la fièvre des courbatures, etc… Avez-vous déjà essayé de travailler, d’écrire ou de réviser dans cet état ? Difficile, non ?

C’est parce que l’une des variables de l’équation est manquante : PHYSIQUE = 0.

Aussi, bien se connaître, c’est à dire avoir conscience de ses limites, de ses faiblesses est le seul moyen de se dépasser.

 

Le self-awareness, c’est comme la valse…

 

Si vous savez valser, alors vous saurez développer votre habileté à l’introspection. Pourquoi ?

Avez-vous déjà appris à danser la valse ? et 1, 2, 3…

Quand on voit les autres valser, ça paraît si simple, ça l’est moins quand on est sur la piste. Apprendre à valser (ou toute autre danse) ne s’apprend pas dans les livres. Il faut être attentif aux placements des pieds, à nos mains, aux mouvements du corps et aussi à notre partenaire, à la musique, à la vitesse, aux autres danseurs, etc…

Eh bien, le self-awareness, c’est la même chose : il faut prêter attention à ses pensées, ses émotions, ses réactions, aux autres, etc… et améliorer l’harmonie de l’ensemble.

Il ne faut pas chercher à compliquer les choses, un pas après l’autres suffit. Commencez par analyser vos pensées chaque jour. Puis, vos émotions et vos actions.

Et comme le disait Lao-Tseu : « Celui qui connaît les autres est savant; celui qui se connaît est sage.»

Quand j’y pense, c’est triste.

J’ai passé 20 ans à  l’école et aucun livre qui nous a été présenté durant notre scolarité n’a eu un impact dans ma vie. Hormis peut-être « Boule et Bill », à  l’époque où j’apprenais le français en Classe d’initiation pour non-francophones.

blog pray loveLes 3 livres que je présente par la suite ont eu un réel impact dans ma vie. Si tu étais mon petit frère ou ma petite soeur, je t’achèterais cette trilogie pour ton anniversaire.

LIRE LA SUITE

Sartre moche

La beauté n’est relative que dans une certaine mesure.

« Le beau est communément défini comme la caractéristique d’une chose qui au travers d’une expérience sensorielle (perception) procure une sensation de plaisir ou un sentiment de satisfaction ; en ce sens, la beauté provient par exemple de manifestations telles que la forme, l’aspect visuel, le mouvement, le son. » (source: wikipedia)

Il n’y a pas de doute sur le fait que d’être beau apporte des avantages.

Mais qu’en est-il d’une personne moche?
En effet, ce qui sont (ou se considèrent être) moches expérimentent de nombreux inconvénients. La vie est souvent vécue ou vue d’une manière plus difficile.

Cet article a pour objectif de montrer que la beauté est de loin la chose la plus importante de nos vies. Afin d’atteindre un meilleur développement de soi, il est donc important de mettre les choses à  plats, de faire une auto-analyse de notre situation et de surmonter notre passé et nos souffrances pour pouvoir vivre une vie épanouie.

Mon expérience personnelle

Petit, on m’appelait « Grosse tête » à  l’école. Tu l’auras deviner, ce n’est pas un compliment.

Adolescent, je me sentais ignorer du regard  des filles. Pas d’histoire de « je me suis fait draguer en boîte hier ! » ou encore de « Y a une meuf trop belle qui m’a maté hier dans le métro ! » à  raconter. (oui, je parlais comme ça à  l’époque) Même les moches m’ignoraient.

Adulte, je me suis rendu compte que les filles attachaient bien plus d’importance à  la corpulence que je ne le pensais. S’inscrire à  la salle de muscu, sans y aller, ne m’a pas beaucoup apporté.

Comme bon nombre d’hommes, j’ai essayé à  ma manière d’attirer l’attention des filles. Voici une liste non exhaustive de mes expérimentations:

  • (essayer de) bien s’habiller. Faire les soldes et s’habiller en Usher n’aide pas trop quand tu es plutôt typé Jackie Chan
  • Se faire des coupes de cheveux originales, porter une boucle d’oreille…
  • Travailler sa démarche
  • Se forcer à  être moins souriant et plus mystérieux
  • Être romantique (je ne développerais pas ce point)
  • etc.

Je ne crois pas que tout cela m’ait beaucoup aidé à  attirer l’attention des autres… si ce n’est des hommes 40 de ans dans le métro…No comment…

Aujourd’hui, je suis devenu une personne avec un niveau de confiance en soi très sain. Je ne ni moche ni très beau. Mais je suis conscient de ce que je vaux et cela me permet, entre autres, de croquer la vie à  pleines dents.

Conséquences de notre état physique

Être laid et se sentir laid sont deux choses distinctes:

  • Une personne laide peut se trouver beau.
  • A contrario, un homme beau peut se trouver laid.

Est-ce que tu te trouves objectivement laid ou l’es tu réellement ?

Les conséquences de la laideur (1) sont bien inférieures aux conséquences de se sentir laid (2).

1. Conséquences de la laideur

Les humains, nous sommes attirés par ce qui est esthétique. Bien que la notion de beauté soit relative à  travers le temps et les cultures, il n’en demeure pas moins que même cette relativité reste limitée. On peut préférer une Twingo à  une Ferrari mais, en moyenne, les gens estiment que ce dernier est plus attrayant.

  • Lors d’une activité sociale, il est probable que le moche soit seul car on préfère parler aux autres
  • À l’école, on a tendance à  le « victimiser » en se moquant de ses oreilles, de son nez, de son poids…

2. Conséquences d’une dévalorisation du fait de notre laideur

  • auto-exclusion d’activités sociales, surtout lorsque des filles sont présents
  • un laisser-aller vestimentaire et sanitaire. On estime notre cas desespéré alors à  quoi bon faire des efforts?
  • faire des choix non plus en fonction de nos aspirations et rêves, mais en fonction du regard des autres.

Quelques exemples: Ne pas prendre de cours de salsa, ne pas se présenter à  une élection de délégué, ne pas se donner la possibilité d’approfondir sa relation avec une fille qu’on aime

S’en sortir

Peut-être ta personalité aujourd’hui est le résultat de ton passé. Le manque de confiance en soi est le symptome le plus sévère. Mais tout n’est pas perdu.

Tout est psychologique. Ce qui suit t’aidera à  réaliser que tu a plus de valeur que tu ne le penses et qu’il n’y a aucune raison que tu te sentes inférieur aux autres seulement à  cause d’un trait physique.

  • Évalue tes compétences. Compétences techniques (informatique, manuelle, intellectuelle). Tes compétences ne sont peut-être pas appréciées par notre société actuelle (tricotage ?) mais ce qui importe c’est que toi-même tu réalises que tu es bon à  quelque chose.
  • Expérience. On a tous vécu des expériences uniques. Positives ou négatives, elles ont une caractéristique en commun: nous permettre d’apprendre quelque chose. Utilise ce savoir !
  • Qualités humaines. Gentil, responsable, généreux, sensible… sont pas toujours des qualités que les autres voient tout de suite, mais qui sont des plus appréciées par tes ami(e)s.

Le piège à  éviter: Ton passé pèse tellement dans ta vie que tu ne réalises pas, ou ne veut pas réaliser, l’existence des attributs précédents. Oublie ton ressentie et laisse la place à  la réalité. Et la réalité n’est pas construite par le regard des autres.

Maintenant imagine toi être une personne confiante. Tu es conscient que tu n’es pas aussi beau que David Beckham, mais tu as confiance en toi. Tu sais ce que tu vaux. Tu as décidé que tu ne laisseras pas ta vie pourrir à  cause de ton apparence physique.

Te voilà  une nouvelle personne.

Ton estime de soi te met au même niveau que les autres et tu n’as pas peur d’approcher qui que ce soit.

Tu vas réaliser tes souhaits et désirs comme n’importe qui pourrait le faire.

À emporter

Des citations:

  • Nietzsche disait: « Ce qui ne tue pas nous rend plus fort ».
  • « Aucune grâce extérieure n’est complète si la beauté intérieure ne la vivifie. La beauté de l’âme se répand comme une lumière mystérieuse sur la beauté du corps ». (Victor Hugo)

Des articles:

Des commentaires que j’ai trouvé sur le web:

  • La beauté fane avec le temps. Le moche a plus de marge de progrès pour s’embellir
  • Le moche ne ressent pas de pression à  sortir des blagues
  • Il n’y a pas de honte à  être moche tant que tu en es conscient.
  • Si tu n’as jamais eu de petite amie du fait de ton état physique, alors tu as peut-être éviter ce que c’est que de souffrir
  • Avoir des enfans plus beaux que soi
  • Les personne moches sont souvent les personnes avec un coeur généreux, à  l’écoute, en gros avec de grandes qualités!
  • Dans les transports publics, les passagers semblent respecter ton espace privé

20 secondes de courage

by Ling-en Hsia

Aujourd’hui, je suis allé voir « Nouveau Départ » (« We bought a zoo », en anglais). Dans le film, issue d’une histoire véridique, Benjamin Mee nous fait découvrir cette notion de « 20 secondes de courage. » Lorsqu’on fait face à  une épreuve et que nous sommes intimidés par la difficulté de la tâche, il suffirait de se faire violence […]

20.04.2012 Motivation Lire la suite ;

Le début…

by Ling-en Hsia
Thumbnail image for Le début…

Je blogue depuis de nombreuses années. J’ai dû m’impliquer de manière relativement sérieuse dans 5-6 blogs dans le passé. J’ai toujours aimé partager ce que je pensais. Très certainement, il y a eu du narcissisme là -dedans. Mais je me sens appelé à  partager ce que je sais, ce que je vis et ma vision du monde. Non […]

19.04.2012 Motivation Lire la suite ;
Real Time Analytics