Productivité

productivité tâche

Voilà  ce qui arrive quand on essaye de faire ses tâches importantes après

Chaque mois, je me lance un défi pour améliorer un aspect de ma vie professionnelle/personnelle. Je le détaille et j’en fais un bilan le mois suivant.

Dans « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent« , l’auteur fait une analogie entre notre planning et un récipient qui contient des cailloux, du gravier et du sable. L’idée est que pour remplir au maximum ce bocal, il faudrait d’abord mettre des gros cailloux, puis le gravier et le sable à  la fin. Ainsi, chaque élément peut s’insérer dans ce récipient. Alors que si on versait d’abord le sable dedans, il sera très difficile (voire impossible) d’y mettre les gros cailloux.

Les gros cailloux représentent les grosses tâches de notre journée, semaine, mois ou année. Celles qui prennent le plus de temps, les plus désagréables à  faire et/ou les plus importantes. Le gravier et le sable sont ces activités mineures qui s’additionnent et qui à  la fin de l’après-midi bouffent tout notre temps. Elles ne sont pas inutiles, mais elles ne sont pas urgentes ni très importantes. (Et je ne te parle même pas des tâches imprévues qui surviennent juste avant la fin de ta journée…) Si nous nous attaquons aux plus grosses tâches en premier, nous réussirons alors à  réaliser toutes les tâches prévues.

LIRE LA SUITE

Le mois dernier, j’ai appris à  collecter et rassembler des informations.

Principalement, j’ai pris des notes à  chaque fois que je pensais à  quelque chose afin de ne rien oublier. J’utilise workflowy.com l’application Due sur iPhone.

Je suis ravi d’avoir pu acquérir cette habitude et j’espère que ça va durer.

Par le passé, j’avais trop tendance à  vouloir faire confiance à  ma mémoire, mais elle me défaillait trop souvent. Je note donc tout maintenant et si je ne fais pas une tâche, je n’ai donc plus d’excuses.

Tu peux en savoir plus sur ce que j’ai entrepris en lisant le défi du mois dernier et sur la méthode Zen to Done.

Ce mois-ci, je vais m’attaquer à  la boite de réception de mon email. Etant donné que je travaille depuis chez moi et que l’ordinateur est mon outil de travail principal, c’est primordial pour moi de m’attaquer à  ce sujet.

« Inbox zero »

Imagine-toi un monde où la boite de réception de ton Gmail (ne me dis pas que tu utilises encore Hotmail…) est vide. Nada. Clean.

Objectifs:

  1. Gagner du temps
  2. Moins de stress

LIRE LA SUITE

zen to doneJe commence la série « Défi vif » sur le blog. Ce genre de défis m’est très utile car cela me force à  respecter les engagements que je fais en public. C’est aussi très concret et c’est l’occasion aussi de te faire profiter de mon expérience. J’aime lire ce genre d’articles sur les autres blogs, alors j’espère que toi aussi tu aimeras ici.

Cet article sera mise à  jour de temps en temps.

Avant-hier, je regardais une interview de Leo Babauta et une chose qu’il a dite a fait « tilt » dans ma tête.

« Ce n’est pas l’autodiscipline qu’il faut chercher à  atteindre. Ce sont des habitudes. »

Ca a eu un impact très fort chez moi. Je ne suis absolument pas quelqu’un d’autodiscipliné. Et c’est assez effrayant.

J’étais le genre de stagiaire à  passer du temps sur le web pour mon propre business, plutôt que de faire mon travail.
Je prends un abonnement à  la salle de sport, mais après un mois euphorique, j’abandonne.
Quand je travaille en équipe, j’ai besoin qu’on me demande des comptes pour avancer sur mes tâches.
Quand il faut que je range ma chambre parce que je reçois des invités, je le fais au dernier moment. (c’est d’ailleurs pourquoi il va falloir que j’interrompe la rédaction de cet article dans 30 minutes)

J’ai donc acheté le livre de méthode de Leo, Zen To Done.
L’auteur propose 10 habitudes à  acquérir. Pour se faire, il faut s’habituer à  un comportement pendant 30 jours.

L’idée est qu’à  la fin du mois, notre cerveau ait accepté ce comportement et que l’on se mette à  adopter cette habitude. On aura donc plus besoin d’y penser et tout deviendra alors plus facile. C’est comme manger avec des baguettes chinoises. Au début ça parrait impossible. Une fois qu’on s’est habitué, on n’y pense même plus.

LIRE LA SUITE

Real Time Analytics