Le pouvoir du compliment

by Ling-en Hsia

in Vie sociale

Mercredi, c’était une journée dédiée à  des tâches administratives. Le genre de journée que tu commences à  craindre dès la veille.

Avant de sortir, je me rends compte que l’un de mes documents allait peut-être poser problème au Consulat de Chine et que cela pourrait en compromettre la légalisation que j’allais solliciter. La journée ne commence pas bien et en plus… c’est de ma propre faute.

En allant récupérer un document chez la traductrice, la gardienne (portugaise) me saoûle parce que je rentre dans sa « cours privée », comme elle aime le souligner, avec mon velib’.

bourse de commerce

Le dôme de la bourse de commerce où se trouve la Chambre de commerce

En repartant, sur la route, un conducteur d’origine africaine (ce n’est pas terrible de faire des références ethniques durant les élections présidentielles..) me fait une queue de poisson avec sa Smart. Heureusement que j’ai de bons réflexes.

La matinée ne démarre donc pas sur les chapeaux de roue. Je reste cool. Quand on y pense, ce n’est vraiment rien. Mais ma gaieté habituelle en a prit un petit coup quand même.

Puis je vais à  la Chambre de commerce. Mon tour arrive et je me dirige vers le guichet W. Là , m’accueille une élégante femme brune qui est dans sa trentaine. Son sourire sincère accompagne parfaitement sa beauté naturelle. Elle s’occupe de mon dossier avec minutie, rapidité, professionnalisme et dans la bonne humeur.

Avant de partir, je me remémore un passage du livre How to win friends and influence people, de Dale Carnegie, qui dit:

« Chaque fois que durant la journée, tu as l’occasion de faire un compliment, fais-le. » (traduction maison)

L’auteur ajoute:

« l’une des vertus les plus négligées au quotidien dans nos relations interpersonnelles est la gratitude […] nous ne devrions jamais oublier que nos associés sont des êtres humains qui ont faim de compliments. C’est ce que notre âme désire. »

L’idée de Dale est d’utiliser ce genre de technique pour se faire des amis et/ou influencer des gens; tirer un profit en retour.

Mais que se passe t-il si l’on applique ce principe à  des inconnus qu’on ne reverra plus jamais de notre vie ? Quel impact peut-on avoir dans la vie des gens et dans le monde en montrant notre gratitude par des mots et gestes simples ?

Au moment de partir, je dis à  cette femme « je voulais simplement vous dire que votre accueil a peut-être changé le cours de ma journée car j’ai eu une matinée peu agréable. Merci. »

joyeux

Elle porte bien son nom...

Elle m’a fait un tendre sourire avec les yeux disant « oh c’est trop mignoooon » accompagné d’un discret et tendre « merci. » Sa collègue d’en face était très surprise de la scène qui se déroulait devant ses yeux un mercredi matin à  10h, au bureau de légalisation de la chambre de commerce et de l’industrie.

Les raisons qui m’ont poussées à  faire cette remarque était de la remercier et de l’encourager à  continuer à  partager son agréabilité. C’est parfois très peu de choses, mais pourtant cela fait du bien d’être encouragé. Il est vrai que cela demande un peu de courage pour faire des compliments auprès d’inconnus.

Si tu as du mal, commence par tes proches amis et ta famille. Ne sois pas avare de compliments. Prends conscience que quelques syllabes prononcés de ta bouche peuvent faire tellement de bien à  ton entourage…

N’hésite pas à  partager ton expérience en commentaire ici.

{ 3 comments… read them below or add one }

Eli mai 4, 2012 à 16 h 54 min

Cher Ling-En, tu as de bonnes références, j’avais lu aussi ce livre « comment se faire des amis » par Dale Darnegie…. Bon alors, le compliment comme ça, ça sonne un peu dragouille mais tu as raison ça fait du bien. Et puis ça va avec ta personne. Moi je le fais toujours même lorsque je vois des filles qui portent des jolis vêtements, etc… Un compliment ça fait la différence, c’est vrai.Bien joué!

Répondre

Ling-en Hsia mai 5, 2012 à 0 h 52 min

Lol.

Mais non je draguais pas. J’ai bien fait attention à  ça:
– je suis bien trop jeune pour elle
– quand je lui ai dit, j’ai pas faire genre le regard ténébreux (toute façon chai pas faire)
– je me suis retourné et je suis parti direct pour lui montrer que je ne cherchais absolument rien
– je lui ai dit sur un ton neutre voir fade

Merci Eli !! Les filles vous êtes fortes pour ça. Les gars on devrait s’en inspirer. Ca fait du bien d’entendre des paroles valorisantes de temps en temps

😀

Ling-en

Répondre

Florent@blog2blog-pro.com mai 9, 2012 à 13 h 19 min

ça va plus loin que ça Ling-en si tu me permets.

Le compliment OK, mais bien se comporter, éviter l’agressivité ça paie toujours, même si ce n’est pas tout le temps facile.

Pour prendre un exemple, disons qu’en se retrouvant face à  un agent SNCF sur qui tu pourrais avoir légitimement envie de gueuler pour le retard et tout et tout (et tiens pour la route tu lui mettrais bien sur le dos la panne de la machine à  laver 😉 ) une attitude respectueuse pour franchement aider.
Je pense vraiment que s’il peut faire quelque chose d’exceptionnelle il le fera plus sûrement face à  ce genre d’attitude que devant un primate en colère.

Voilà  voilà  ma petite contribution.

Flo

Répondre

Leave a Comment

Previous post:

Next post:

Real Time Analytics