Vie sociale

Quand vouloir aider… n’est pas une aide

superman

Même Superman a eu des rejets...

Il y a 5 ans, j’étais attiré par une fille qui n’habitait pas dans ma ville.
Notre relation (non amoureuse) était donc principalement virtuelle et électronique.

Pour séduire une fille, il faut lui porter de l’attention.

Et ma technique à  moi, c’est de chercher à  aider la fille en question par tous les moyens.
Il s’est avéré que cette fille rencontrait des problèmes avec sa famille. “Super ! Une opportunité de lui montrer ma sagesse”, me suis-je dit. Cependant, ses problèmes la perturbaient suffisamment pour que cela affecte la régularité de nos conversations.

Et quand un obstacle se met entre moi et la “proie”, j’essaye de le détruire.
J’ai donc commencé à  l’interroger à  mort. Par email, SMS, téléphone, pigeon voyageur. Je voulais absolument savoir quel était le problème pour pouvoir l’aider. Mais elle n’a pas voulu partager. Elle trouvait que c’était trop personnel pour m’en parler. Mais je n’ai pas lâché l’affaire…

Sauf qu’à  force de trop insister, ça l’a saoulé et du jour au lendemain, elle a coupé les ponts.

J’étais :O

Pourquoi réagit-elle comme ça alors que j’essaye de l’aider ?

Je comprenais pas car on passait vraiment du bon temps ensemble. (pour des ados ça veut juste dire qu’on rigolait beaucoup)

C’est seulement des années après qu’on s’est expliqué sur cet incident. Elle m’expliqua que son silence soudain a été provoqué par mes questions incessantes et oppressantes. J’étais devenu relou. (merci les MSN Messenger, Facebook et Gmail…)

La relation d’aide. Toute une science.

La relation d’aide ça te dit quelque chose ? C’est Jacques Poujol qui a introduit cette branche de la psychologie grâce à  son Manuel de relation d’aide.

Une des règles importante est la suivante: il ne faut pas chercher à  aider quelqu’un sans avoir eu son accord au préalable. Sinon on prend le risque de passer du statut du “sauveteur” à  celui de la “victime” et rentrer dans un triangle dramatique.

Read More

Le pouvoir du compliment

Mercredi, c’était une journée dédiée à  des tâches administratives. Le genre de journée que tu commences à  craindre dès la veille.

Avant de sortir, je me rends compte que l’un de mes documents allait peut-être poser problème au Consulat de Chine et que cela pourrait en compromettre la légalisation que j’allais solliciter. La journée ne commence pas bien et en plus… c’est de ma propre faute.

En allant récupérer un document chez la traductrice, la gardienne (portugaise) me saoûle parce que je rentre dans sa “cours privée”, comme elle aime le souligner, avec mon velib’.

bourse de commerce

Le dôme de la bourse de commerce où se trouve la Chambre de commerce

En repartant, sur la route, un conducteur d’origine africaine (ce n’est pas terrible de faire des références ethniques durant les élections présidentielles..) me fait une queue de poisson avec sa Smart. Heureusement que j’ai de bons réflexes.

La matinée ne démarre donc pas sur les chapeaux de roue. Je reste cool. Quand on y pense, ce n’est vraiment rien. Mais ma gaieté habituelle en a prit un petit coup quand même.

Puis je vais à  la Chambre de commerce. Mon tour arrive et je me dirige vers le guichet W. Là , m’accueille une élégante femme brune qui est dans sa trentaine. Son sourire sincère accompagne parfaitement sa beauté naturelle. Elle s’occupe de mon dossier avec minutie, rapidité, professionnalisme et dans la bonne humeur.

Avant de partir, je me remémore un passage du livre How to win friends and influence people, de Dale Carnegie, qui dit:

Chaque fois que durant la journée, tu as l’occasion de faire un compliment, fais-le.” (traduction maison)

Read More